top of page

Appel à projets, que deviennent-ils ?

Alors que l’appel à projets 2024 est en pleine phase de candidatures, que deviennent les projets soutenus lors des deux premières éditions en 2022 et 2023 ? Revue de détails.


Marine Cavalier présente la Maison de Rosalie aux employés de la fromagerie d'Echourgnac
Marine Cavalier présente la Maison de Rosalie aux employés de la fromagerie d'Echourgnac

Depuis 2022, c’est une petite révolution qui s’est mise en place à l’abbaye d’Echourgnac. Alors que traditionnellement les monastères reversent depuis toujours une partie des bénéfices annuels de leur travail (labora) à des œuvres d’Eglise dans le besoin, la communauté des sœurs et les salariés de la fromagerie ont fait le choix d’ouvrir cette aide aux associations œuvrant au bien commun sur notre territoire.


Depuis 2022, six associations ont ainsi pu bénéficier d’aides financières mais aussi d’accompagnement, permettant à des projets de prendre vie ou de grandir, mais aussi de tisser du lien entre des acteurs locaux qui ne se connaissaient pas forcément jusque-là.


Des projets qui pour la plupart ont bien évolués ces derniers mois, à commencer par les quatre retenus et soutenus en 2022.


Le Rucher solidaire, grand lauréat de l’appel à projet 2023 de la Dordogne !

Grâce à l’appel à projet, « de nouvelles colonies d’abeilles et de nouvelles ruches sont venues enrichir le cheptel, ce qui a permis de donner un premier coup de pouce au rucher, explique Hervé Poirier, apiculteur à la retraite et initiateur du projet de rucher solidaire.


Cela a également initié l’envie d’aller plus loin et de postuler au budget participatif de la Dordogne en 2023. Pour cela l’association Rucher Solidaire a été créé. » Un projet qui après avoir séduit la communauté des sœurs d’Echourgnac et le personnel de la fromagerie a également su convaincre les périgourdins. Avec 1674 voix, c'est en effet le projet qui a remporté le plus de votes !


Abeilles devant leur ruche

« Ces deux actions de soutien financier ont permis de pérenniser les actions du rucher solidaire, complète Hervé Poirier.  Les fonds récoltés ont servi à acquérir du matériel et à commencer à construire une cabane. Un documentaire vidéo va également être réalisé. »


Le Rucher Solidaire a également développé diverses actions en faveur de la biodiversité, œuvrant de façon pédagogique à la sensibilisation, notamment des jeunes, à l’importance et au rôle primordial des abeilles.


Rappelons que 80 % des revenus générés par la vente de miel sont reversés à 100 pour 1 Périgord, ce qui a permis en 2 ans de récolter 2500 euros, soit l’équivalent de 5 loyers mensuels !


Les Amis de l'Abbaye de Chancelade, la permaculture en marche

Second projet soutenu, la création d'un jardin médiéval en permaculture à l’abbaye de Chancelade. « Voir notre projet sélectionné par l’abbaye d’Echourgnac nous a donné de l’élan pour le concrétiser, se félicite Anne-Christine Coudassot.



Nous avons dû adapter les pratiques de permaculture à la configuration ‘monument historique’. Conformément à notre projet nous recevons une fois par mois des jeunes de l’IME (Institut Médico-Educatif) qui nous aident bénévolement à l’entretien et nous ouvrent à la différence.


Rencontrer et partager avec d’autres associations, porteuses de projets ancrés dans un territoire, nous a enrichis, nous a montré que des petits projets peuvent perdurer et nous avons toujours en tête de travailler ensemble un jour. »


Premières plantations en permaculture à l'abbaye de Chancelade
Premières plantations en permaculture à l'abbaye de Chancelade

Au fil de la double, nouveaux bâtiment et machines

Le projet de création d'une filière pour la revalorisation de la laine de brebis porté par Thérèse Kohler, bergère sans terre, a lui aussi bien progressé. « Un bâtiment a été acheté à Echourgnac pour accueillir les machines nécessaires à la valorisation de la laine, explique-t-elle. Il est en rénovation pour le moment. Un plancher a été construit sur lequel une chappe doit être coulée au printemps afin de pouvoir accueillir la cardeuse qui pèse 30 tonnes. Des cloisons sont à créer. »


Une machine à feutrer a aussi été achetée, et un métier à tisser est en cours d’acquisition. « Le but est de proposer des stages de feutrage et de tissage à l’usage des professionnels, rappelle Thérèse Kohler. Nous souhaitons inciter d’autres éleveurs à rejoindre l’association afin de ne plus perdre la laine des brebis mais de la valoriser. »


Une candidature au Budget participatif 2024 de la Dordogne est envisagée pour permettre l’acquisition d’un véhicule.


Thérèse Kohler et ses moutons devant l'abbaye d'Echourgnac
Thérèse Kohler et ses moutons devant l'abbaye d'Echourgnac

La ferme du Parcot, premières images de la faune

Dernier projet soutenu lors de la première édition de notre appel à projets, le projet pédagogique d'enseignement de la biodiversité porté par la ferme du Parcot a connu quelques surprises. « Peu d’images ont été capturées sur le site de la mare pédagogique par les pièges photographiques achetés et installés grâce à l’appel à projet, reconnait Clémence Romagnon Rabineau, animatrice de l’association.


Les caméras servent cependant dans le cadre des accueils scolaires. Cette année ce sont les classes de CE1 – CE2   de l’école de Saint-Aulaye qui ont été accueillies et ont pu travailler à partir de ces supports.


Les pièges ont été déplacés en forêt et ont permis de capturer les premières images de chevreuils, sangliers, mais aussi de brebis avec leur gardien, le Patou. »

Image capturée par les pièges photographiques de la ferme du Parcot

Les projets soutenus en 2023 se sont eux aussi bien développés et implantés en seulement un an.


Forêt comestible citoyenne d’Echourgnac, lauréat de l’appel à projets 2023 de la Dordogne !

Tout comme le Rucher Solidaire, le projet de forêt comestible citoyenne d’Echourgnac, porté par l’association Terres Productives, a été présenté au Budget participatif Dordogne-Périgord 2023 et remporté une aide du département.


De nouvelles plantations ont été faites et du matériel est en cours d’achat pour la création de l’agora.


La forêt comestible d'Echourgnac sort de terre
La forêt comestible d'Echourgnac sort de terre

La Maison de Rosalie, grande gagnante de l’appel à projets Credofunding

Enfin, le dernier projet aidé lors de nos deux premières éditions vient quant à lui de remporter un autre appel à projets, celui organisé par la plateforme de financement participatif Credofunding en partenariat avec Stella Domini et Famille Chrétienne. Une collaboration qui permettra notamment à l’association de bénéficier d’une grande couverture médiatique par Famille Chrétienne. De quoi développer l’accueil dans de bonnes conditions de plus de femmes enceintes seules pour leur permettre d’accueillir leur enfant et de vivre leur vocation : aimer et être aimées.


La Maison de Rosalie remporte l'appel à projets de Credofunding, Famille Chrétienne et Stella Domini !
La Maison de Rosalie remporte l'appel à projets de Credofunding, Famille Chrétienne et Stella Domini !

Appel à projets de l’abbaye d’Echourgnac, aider, accompagner, lier

Le bilan de ces deux premières éditions de l’appel à projets est donc plus que positif. Le soutien financier, l’accompagnement et la création de liens entre acteurs d’un même territoire œuvrant tous pour le bien commun, a permis aux projets soutenus de se lancer ou de prendre un nouvel élan, et même pour beaucoup de décrocher d’autres soutiens.


Si vous aussi êtes acteurs du territoire et portez un projet porteur de sens, participez à l’aventure et candidatez à notre appel à projets 2024 dès maintenant et avant le 19 avril 2024 !




Comments


bottom of page